Du corps à l'esprit. 

L'intention nouvelle est de se servir de la représentaton du corps pour l'interpréter de façon différente, plus légère, plus expressive et même plus "bouffonne"... Constat?!

Clin d'oeil à l'appropriation que chacun se fait de ce qui lui est proposé de voir et d'analyser.
Ce prolongement des intentions, m'amène à décrire des corps ironiquement groteques dans leurs proportions et leurs propositions. Non seulement ils nous interpellent par cette impudeur d'existence intentionnellement et singulièrement fantasque, mais encore si près de notre vérité, qu'ils nous portent à sourire et à se moquer plutôt qu'à dissèquer leur vérité.
Faut-il s'ingénier à ne pas se reconnaitre dans la figuration pour pouvoir en plaisanter ou est-ce le propre de l'homme de ne voir que nos différences???
La comparaison s'arrête à ce stade et ne s'emploie pas à nier l'évidence de nos existences.
La sculpure a permis ce passage "obligé " de cette évolution, j'ai été amenée à me libérer de cette intériorité géolière de la toile et de la confrontation de ce qu'elle me renvoyait... une page à remplir... une tranche de vie inexorablement en corrélation avec la vie!

Diaporama